Encadrer précisément des opérations de maintenance et pouvoir mettre en place une planification dynamique qui inclut notamment l’évolution de différents scénarios en fonction de leurs coûts, de leurs interactions et des déplacements dans l’espace (délais) est rendu possible par le recours à la 4D, via le logiciel SYNCHRO.

Dans ce contexte, la 3D vient se mettre au service de la 4D. Cette dernière remplace les outils 3D habituels, y ajoute une dimension temps et rend ainsi possible une gestion affinée, immersive et évolutive des projets industriels.

Comment la 4D améliore la planification et la maîtrise de la maintenance

Concrètement, la technologie 4D connecte la maquette 3D du projet au planning d’exécution. S’il s’agit d’une solution qui peut être très utile dans le secteur du bâtiment (dans le cadre BIM par exemple), elle concerne en réalité l’ensemble de l’organisation industrielle.

Ainsi, sur des développements de bâtiments industriels impliquant beaucoup d’opérations de maintenance et des délais très tendus pour cette dernière (équipement nucléaire critique, etc.), avoir recours à Synchro au sein d’un bureau d’études va permettre de travailler en amont pour valider la faisabilité du projet, proposer des amendements…

Le logiciel permet d’analyser tous les flux d’utilisation d’ateliers et de passages en fonction de scénarios donnés, sur lesquels il va être possible d’analyser comment les 3D s’assemblent, bougent et si l’organisation est compatible avec un temps fixé en maintenance.

En superposant les trajectoires des produits, Synchro va permettre d’analyser les contraintes de flux qui peuvent se croiser et les zones susceptibles d’être inutiles pendant le processus.

Ce qu’apportent la 4D et Synchro au travail des bureaux d’études

Plutôt qu’une approche “traditionnelle” où tout se fait manuellement, il devient possible de définir les scénarios possibles puis de jouer sur la planification de chacun d’entre eux.

La technologie 4D apporte ainsi plusieurs atouts à forte valeur ajoutée :

  • Un meilleur suivi du déroulé;
  • La gestion d’un planning global permettant non seulement d’examiner un scénario en particulier, mais aussi ses interactions avec les autres. En effet, un scénario correspond à un “organe” du projet, avec ses caractéristiques spécifiques. Dans certains cas, des centaines de scénarios doivent être pris en compte.
  • Une détection des problèmes en cours, afin de modifier les scénarios en conséquence. Cette capacité à signaler un problème ou générer une liste de problématiques existait déjà avec d’autres outils, mais Synchro apporte une nouveauté de taille : le faire en dynamique. Cet aspect permet d’optimiser les projets de maintenance, en particulier lorsque cette dernière est particulièrement contrainte par le temps et l’espace.
  • La récupération des 3D issus d’autres logiciels (Catia par exemple), ce qui permet d’agréger différentes sources de données pour les traiter ensemble.

Amélioration de la performance, prévisions affinées, diminution des risques, maîtrise des coûts et étude de faisabilité : l’alliance de la 3D et des possibilités de 4D apportées par le recours à Synchro dans les bureaux d’études présentent donc de solides opportunités pour les industriels.

Pour en savoir plus sur les métiers et le savoir-faire du Groupe AMETRA, consultez dès maintenant notre site officiel.

 

SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON